Don Miguel Ruiz

Publié le par Chrystèle

 

 

 

 

Les accords correspondent bien à notre façon de penser, de vivre. En tout les cas dans mon film personnel.

 

Suivant les périodes, j'aimerais tellement que l'autre ou les autres comprennent ce que je veux sans l'avoir même formulé ou encore mieux sans même vraiment savoir ce que je souhaite exactement.

 

Grâce à mon pouvoir de l'imagination, je peux prendre beaucoup de choses à titre personnel, les interpreter et en faire une affaire personnelle tout en laissant mon pouvoir aux autres. D'autant plus que mon imagination débordante, me permet de faire beaucoup de suppositions... pas toujours les plus agréables

 

Évidemment après je peux en souffrir et leur en vouloir, alors que c'est moi qui leur permet d'écrire mon film à ma place.

 

Sans parler de l'accord n° 1. : la parole impeccable.

Cela me demande beaucoup de travail et d'observation de moi, pour un résultat en amélioration.

Par contre, je pars du principe que je fais toujours de mon mieux, sinon je ne l'aurais pas fait. Et je me donne les moyens d'améliorer, de transformer ce mieux lorsqu'il ne me plait pas.

 

Les accords Toltèques

Don Miguel Ruiz

 

        

 

        1.  Que votre parole soit impeccable

 

Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N'utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire d'autrui

Votre parole vous permet d'exprimer votre pouvoir créateur. C'est par elle que vous manifestez les choses. Quelle que soit votre façon de parler, votre intention se manifeste par la parole. Ce dont vous rêvez, ce que vous sentez et ce que vous êtes vraiment, tout cela ce manifeste par la parole

 

           2. Quoi qu'il arrive, n'en faites jamais une affaire personnelle

 

Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles.

 

Vous faites une affaire personnelle de ce qui vous est dit parce que vous y donnez votre accord. Dès lors, le poison s'infiltre en vous et vous êtes piégé dans l'enfer.

 

Chacun vit son propre rêve, dans sa propre tête, chacun est dans un monde totalement différent de celui dans lequel vous vivez.

 

Lorsque nous faisons de tout une affaire personnelle :

 

  • nous partons du principe que l'autre sait ce qu'il y a dans notre monde

  • et que nous essayons d'opposer notre monde au leur.

 

          3.   Ne faites pas de suppositions

 

Ayez le courage de poser des questions et d'exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

Comme nous avons peur de demander des explications, nous prêtons des intentions à autrui, nous faisons des suppositions que nous croyons être vraies ; puis, nous défendons ces suppositions et nous donnons tort à l'autre.

Nous ne voyons et entendons que ce que nous voulons bien voir et entendre. Nous ne percevons pas les choses telles qu'elles sont. Nous prenons l'habitude de rêver sans lien avec la réalité.



       4Faites toujours de votre mieux


Votre "mieux" change d'instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d'avoir des regrets.

Faire de votre mieux signifie agir parce que vous en avez envie, et non parce que vous en attendez une récompense.

Lorque vous faites de votre mieux vous ne laissez aucune chance à votre Juge Intérieur de vous culpabiliser ou de vous critiquer.

 

 

 

        5. Soyez sceptique mais apprenez à écouter

 

Ne vous croyez pas vous même, ni personne d'autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez :

  • est ce vraiment la vérité ?

  • Écoutez l'intention qui sous-tend les mots et vous comprendrez le véritable message.

 

 

        Quelques informations sur les Toltèques :

 

Les Toltèques ont vécu dans l’actuel Mexique entre les années 900 et 1200. Dans les légendes nahuatl, les Toltèques sont censés être à l'origine de toute civilisation (c'est pourquoi on les nomme artistes ou maîtres bâtisseurs).

. Le Codex de Florence décrit le point de vue des Aztèques sur les Toltèques comme suit :

Les toltèques étaient sages. Leurs œuvres étaient toutes bonnes, toutes parfaites, toutes admirables, toutes merveilleuses ... Ils ont inventé l'art de la médecine ... Et ces Toltèques étaient très sages, car c’étaient des penseurs, car ils ont inventé le décompte des années ... Ces Toltèques étaient justes. Ils n’étaient pas trompeurs. Leurs mots [étaient] des mots clairs... Ils étaient grands, ils étaient plus importants [que les gens aujourd'hui] ... Ils étaient très pieux ... Ils étaient riches.(Sahagún, 1950-1982: livre 10, 165-17



Publié dans Les Accords Toltèques

Commenter cet article